Abdala Coulibaly au débat politique de la radio Klédu : “La commission a travaillé avec 3.860.000.000 FCFA”

Contrairement à la somme annoncée çà et là de plus de 30 milliards, la commission nationale d’organisation du sommet Afrique/France a reçu la bagatelle de 3.860.000.000 FCFA pour l’organisation du sommet. Les précisions ont été apportées, le jeudi 02 février 2017, par le président de la commission Abdala Coulibaly, lors du débat politique qu’anime Kassim Traoré sur les antennes de la Radio Klédu.

Le plat de résistance de ce débat portait sur la gestion des fonds alloués à la commission, son rôle dans l’organisation et les difficultés rencontrées. Au cours de ce débat, le président de la CNOSAF a apporté des précisions sur la gestion des fonds alloués à sa commission. A l’en croire, le rôle de la CNOSAF était d’organiser l’hébergement, la restauration, le transport et l’accueil des participants. L’important était  de montrer au monde entier que le Mali est une bonne destination, contrairement à ce que pensent certains à l’étranger, mais aussi de montrer au peuple malien, les avantages du sommet Afrique-France.

Selon le président, il fallait conduire les activités pour amener les populations  à s’impliquer. Cela a permis de créer une cohésion sociale et une adhésion du peuple malien au sommet. En amont, la commission a fait des travaux de nettoyage et d’entretien de certaines localités de la capitale. Se référant au thème du sommet, elle s’est intéressée au dialogue avec la jeunesse et les femmes dans toutes les régions du Mali, dans le but de les associer au processus. Pour le président Abdala, ce sommet n’était pas une mauvaise chose en soi pour le Mali, il a permis à certains de gagner directement et indirectement des revenus. En tout, la CNOSAF a travaillé avec la bagatelle de trois milliards huit cent soixante millions FCFA. Une somme qui a permis selon lui, de faire des déplacements, d’acheter du matériel d’assainissement, d’assurer le transport à travers des SOTRAMA. Le reste de l’argent a été reparti dans d’autres volets différents de celui de la CNOSAF tels que la réparation des routes à travers l’administration.

En somme, rappelle le président, la commission a travaillé pendant plus d’une année pour assurer la réussite du sommet. « Aucune couche n’a été exclue pour assurer une réussite au sommet. C’est pourquoi, des leaders politiques comme Soumaïla Cissé et Tièbilé Dramé ont été consultés et ont fait des suggestions d’orientation pour sa réussite », a commenté Abdala qui ajoute que si on se donne la main, le Mali sera un pays envié par les autres. Il a enfin rassuré les prestataires qui ont servi au cours du sommet que toutes les factures légales seront payées.

 Drissa Togola

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest