Adama Diarra, tête de liste UDM Jaama ka wasa en Commune V : Un jeune rassembleur à la conquête de la mairie

Né le 15 juillet 1976 à Daoudabougou en Commune V du District de Bamako, le Journaliste-photographe, Adama Diarra, affectueusement appelé Jackson est la tête de liste de l’Union Pour le Développement du Mali (UDM Jaama ka wasa) pour les élections communales du 20 novembre.adama-2-01
Rassembleur et homme de dialogue, Adama Diarra n’est plus à présenter dans son quartier. S’il est élu maire de sa commune, il promet de rassembler les femmes et les hommes autour de l’idéal qui est le développement inclusif de ladite commune. Il ambitionne de donner également plus de poids au secteur de l’art et de l’artisanat, particulièrement aux professionnels des images. « Nous allons aussi créer les conditions favorables pour l’émergence d’une jeunesse responsable soucieuse du devenir de notre commune. Nous allons lutter contre le chômage à travers la création d’emplois et de centres de formation professionnelle. De même, une commission de suivi des actions des élus sera mise en place à travers les 8 quartiers de la commune », a-t-il ajouté.
Sa lutte pour le développement n’a pas commencé aujourd’hui. En 2007 déjà, Adama Diarra crée l’association pour le développement intégral de Daoudabougou, (ADID Siguida yiriwa ton). « Après mes études, je me suis fait entourer par mes anciens camarades de classe. Au sein de cette association, nous avons eu la chance d’être accompagnés par l’ex-Premier ministre, Ahmed Mohamed Ag Hamani. Notable de Daoudabougou, Ahmed Mohamed Ag Hamani a accepté d’être président d’honneur de l’association. Ce qui nous a permis de mener plusieurs activités en faveur du développement de Daoudabougou à travers l’épanouissement de la jeunesse », a-t-il expliqué.
Depuis en 2012, Adama Diarra est également le président de la Coordination locale des Associations des jeunes de Daoudabougou.
Secrétaire au Développement du Comité pour le Développement du Quartier (CDQ), il est aussi chef du secteur 5, le plus grand secteur à Daoudabougou. « Ma candidature a été motivée par la population de mon quartier», ajoute-t-il.

Créer la rupture
Après avoir déploré le comportement de nos élus communaux, Adama Diarra promet la rupture. « Mes ambitions pour la commune V sont énormes. Il s’agit d’amener un grand changement afin de soulager les habitants qui ont souffert durant plusieurs années. En ce qui concerne les secteurs de l’éducation, de la santé, de l’environnement et de la culture de ma commune, nous serons à la hauteur du défi. La promotion des activités génératrices de revenus à l’endroit des femmes figurera en bonne place dans notre programme », a-t-il souligné.
Ousmane Ballo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest