Bitumage de la route Baroueli-Tamani : Du soulagement au coup politique !

Du soulagement au coup politique !Pour un vrai coup politique, le président IBK s’est empressé d’achever ce projet bloqué par le coup d’état de 2012. Il s’agit du bitumage de la route reliant Tamani dont est originaire Chérif Ousmane Madani Haïdara à Barouéli. Pour l’occasion, ce mercredi 24 mai, la population de la commune rurale de Tamani est massivement sortie pour accueillir le Président de la République et son Gouvernement.
A quelques encablures de la présidentielle, tous les moyens sont bons pour se donner une bouffée d’oxygène. Le président IBK après une période de disette entend profiter des derniers instants de sa gestion pour remobiliser les Maliens. L’objectif, un second mandat.
D’une pierre deux coups, le président en compagnie du gouvernement s’est déplacé à Tamani pour le lancement officiel des travaux de construction et de bitumage de la route Barouéli-Tamani. Cette construction s’inscrit dans le cadre de la Politique Nationale des Transports, des Infrastructures de Transport et du Désenclavement du Gouvernement. Aussi, IBK et sa suite ont continué sur Ségou pour la journée paysanne.
En effet, à Tamani, le chef du village, le maire et le guide spirituel des Ançars, ont montré leur enthousiasme de voir ce tronçon bientôt bitumé.
“Le désenclavement permet de rompre l’isolement […] permet de relier les pays, les villes, les villages et les fractions… “, dixit Madame le ministre de l’Equipement et du Désenclavement (MED) dans son allocution.
Le chef du village de Tamani Tata FOFANA, le maire de la commune rurale de Tamani Mahamadou YARNAGORE ont tous confirmé cette expression.
Selon le chef du village, cette route permettra de faciliter le déplacement de la population. Facilitera le transport des produits agricoles, maraichers, mais aussi les poissons vers les grandes villes. Egalement, pour ce dernier, elle permettra d’évacuer facilement les femmes enceintes vers Barouéli. D’après lui, la plupart des femmes dans cette situation accouchaient en cours de route vers le chef lieu de cercle, Barouéli.
De son côté, M. le maire YARNAGORE soutient que la route fait trois heures de course compte tenu de son état actuel. Par contre, le bitumage de cette route pourrait réduire ce temps. Aussi, le trajet sera praticable pour les pèlerins qui se rendent à Tamani une fois par an pour rendre hommage à la famille de Chérif Ousmane Madani HAIDARA.
Selon le MED, Mme TRAORE Seynabou DIOP, le concept de ” Désenclavement ” est un projet du Président de la République Ibrahim Boubacar KEITA (IBK) introduit dans l’architecture gouvernementale le 11 avril 2014 avec des missions clairement identifiées. Pour elle, ces travaux vont permettre l’amélioration des conditions de vie et de travail de la population de cette commune. C’est ainsi qu’elle a invitée les entreprises bénéficiaires des travaux et les autres acteurs à utiliser au maximum les ressources humaines locales de toutes les zones en chantier. De plus, la route Barouéli-Tamani va permettre de créer des emplois, de renforcer des échanges commerciaux, de valoriser d’énormes plaines rizicole et d’importants gisements de calcaires, d’une part. Elle pourra faciliter l’écoulement d’une manière sécurisée des produits agricoles, de promouvoir les activités d’élevage, d’améliorer la sécurité routière lors des fêtes religieuses notamment le pèlerinage, d’autre part. Le tronçon Barouéli-Tamani, c’est aussi l’accroissement du taux d’accès aux infrastructures scolaire, de santé, la protection de l’environnement, à travers la plantation d’arbres et la création de points d’eau modernes.
Longue de 31 km, la BECM-CG, entreprise malienne, assure les travaux de bitumage de cette route pour un montant de 7.222.996.259 FCFA TTC (Toute Taxe Confondue). Cette entreprise a 12 mois pour effectuer ce travail. Les périodes hivernales hors délai. A noter que le financement de ces travaux est assuré à 100% par le budget national.
Du point de vue technique, la largeur de la plateforme est 10 mètres, la largeur de la chaussé est 7 mètres, la largeur des accotements est de 15,50 mètre, une couche de fondation de latérite de 5 centimètres d’épaisseurs, une couche de base en grotte de latérite de 15 centimètres d’épaisseurs et un revêtement en enduit superficiel de couche. L’ensemble de ces caractéristiques correspond à une vitesse de 100km/h.
A titre de rappel, le Président de la République et son gouvernement sont à leur cinquième lancement de bitumage de route dans ce mois.
D’abord, le premier lancement s’est fait à Djalakorodji le 3 mai. Ensuite le second à Kangaba le 6 mai. Puis le troisième à Sadiola le 8 mai. Puis après le quatrième à Kalana le 13 mai. Enfin le cinquième à Tamani ce mercredi 24 mai. Ce dernier marque la fin de cette série de lancement effectué par IBK et son exécutif en ce mois de mai.
Après avoir lancé les travaux, S.E.M IBK a accordé quelques mots à la presse. Lisez plutôt ses expressions.
“J’ai beaucoup d’émotions. Je suis très ému de voir réaliser un tronçon qui porte beaucoup de bonheur au plan humain, plan économique, plan social. C’est donc le bonheur qui n’est plus caché. Bonheur dont certains ont rêvé mais qui se trouvent aujourd’hui entre les mains de Dieu. Néanmoins, mon bonheur ne sera réel que lorsque je viendrai à Tamani par la route bitumée. Ce jour-là, comme ce fut le cas, je serai un homme très heureux, comblé. Pour cela, je souhaite que l’entreprise BECM-CG fasse de son mieux pour raccourcir le délai d’exécution. Elle sait à quelle misère elle va mettre fin. Donc, je l’engage en office à faire tout son possible pour que cette route soit disponible dans un délai raccourci. En ce moment-là, si ALLAHOU SOUB HANA WATA ALLAH ne me rappelle de ses conditions, nous puissions venir inaugurer cette route IN CHALLAH.”
Par
Yacouba TRAORE
Envoyé spécial à Tamani
Source : Zénith Balé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest