Commune I du district de Bamako : Mme Konté : une sortie honorable !

Le maire de la commune I du district de Bamako, Mme Konté Fatoumata Doumbia, sort par la grande porte de l’histoire. Une sortie honorable !
Dans quelques jours, Mme Konté Fatoumata Doumbia va céder son fauteuil de maire de la commune I du district de Bamako à Mahamadou Kéïta. Et cela, après dix ans passés à la tête de la mairie. Un véritable exploit pour la première femme maire du district de Bamako dans l’histoire politique de notre pays. A 66 ans, cette enseignante qui a piqué le virus de la politique dans les couloirs du Lycée de Jeunes de Bamako, laisse un bilan pour la postérité.
Sans être exhaustif, on peut citer la construction de nombreuses salles de classe, de plusieurs centres secondaires d’état civil, de foyers de jeunes dans certains quartiers, la construction de bornes fontaines pour un accès facile à l’eau potable, la création d’équipements pour les banques de céréales, l’octroi de matériels d’assainissement à la population, la prise en charge sanitaire des personnes vulnérables, etc. Ce bilan est à saluer surtout lorsqu’on sait que dans la commune I de nombreux hommes ont laissé des plumes. Durant dix ans de gestion communale, Mme le maire a dû boucher les oreilles pour ne pas entendre et bander les yeux pour ne pas voir certaines pratiques. Elle a pris énormément de coups, de la traîtrise à la calomnie en passant par la méchanceté gratuite de la part des uns et des autres.
Elle gérait avec foi, philosophie et une grande conviction dont un détenteur de mandat public doit s’armer sans oublier de garder son sang froid devant toutes les situations. En analysant de près le sort qu’ont connu ses prédécesseurs, on peut sans risque de se tromper, dire que Mme Konté Fatoumata Doumbia est sortie par la grande porte de l’histoire. En un mot, une sortie honorable pour une responsable qui a eu à faire face à de difficiles et douloureuses épreuves de la vie ces dernières années.
En prenant la sage décision de ne pas briguer un troisième mandat, elle a fait preuve d’une grandeur d’esprit qui caractérise sa grande personnalité.
On retient d’elle l’image d’une femme dynamique, rigoureuse avec les principes de gestion transparents. Pétrie d’une riche expérience acquise dans les rouages des associations féminines et de l’enseignement, Mme Konté Fatoumata Doumbia dispose d’une grande expertise à apporter à la nouvelle génération de femmes politiques.
Modeste, généreuse et musulmane pratiquante, cette défenseuse infatigable de la cause féminine peut continuer ses activités de consultante en droits des femmes, en genre et en population et développement.
Chiaka Doumbia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest