Fespaco 2017 : Daouda Coulibaly remporte le prix Sembène Ousmane

A l’issue de la 25ème édition du Fespaco qui a pris fin le 4 mars 2017 dans la capitale burkinabè, Daouda Coulibaly a décroché un prix avec son long métrage, ‘’Wulu’’. Il s’agit du prix spécial dédié à l’écrivain sénégalais Sembène Ousmane, d’une valeur de 5 millions FCFA. Le trophée qui lui a été décerné est frappé de l’effigie en bronze de l’écrivain.

Ils étaient six Maliens présents à cette compétition dans plusieurs catégories. Ainsi dans la catégorie fiction long métrage, figurait ‘’wulu’’ de Daouda Coulibaly. Dans les films documentaires, il y avait ‘’les héritiers de la colline’’ de Ousmane Samassékou. En ce qui concerne la catégorie série télévisuelle, le Mali était représenté par ‘’Bamako, la ville aux trois caïmans’’ de Aïda Mady Diallo  et “Du’ Anaado Saaraa’’ de Boubacar Sidibé. S’agissant des films des écoles africaines de cinéma, notre pays était présent avec ‘’Héritage’’, de Fatoumata Tioye Coulibaly du Conservatoire des Arts et Métiers multimédia Balla Fasséké Kouyaté et “Le refus de Raba’’ de Mariam Fofana de Brico films. Enfin pour la catégorie panorama de long métrage (fiction et documentaire), deux films maliens étaient sélectionnés. Il s’agit de ‘’Koussaw’’ d’Ibrahima Touré et de “L’ombre de la folie’’ de Boubacar Gakou.

C’est après l’appréciation de  trois jurys officiels sur les 105 films d’Afrique et d’ailleurs dans toutes les catégories confondues que Daouda Coulibaly a remporté, avec sa fiction long métrage ‘’Wulu’’, le prix  spécial Sembène Ousmane d’une valeur de 5 millions FCFA. Sorti en 2016, Wulu (le chien en français), a été tourné entre le Mali et le Sénégal. C’est un film qui porte sur la crise politico-militaire qui a frappé le Mali depuis 2012 et sur le trafic de drogue dans le nord du pays.

  1. Ballo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest