Filets sociaux « Jigisemejiri » du MEF : Le budget 2017 fixé à « 17 milliards 84 millions FCFA »

Dans l’objectif de vaincre l’extrême pauvreté des ménages au Mali, le Ministère de l’Economie et des Finances – MEF – en partenariat avec le groupe Banque mondiale – BIRD – IDA, a initié un projet de filets sociaux dénommé « Jigisemejiri ». La septième session de son Comité national de pilotage s’est tenue, le 30 novembre 2016 à l’Hôtel ONOMO, sous la présidence de Mme Sidibé Zamilatou Cissé, Secrétaire générale du MEF. Y ont pris part, l’ensemble des acteurs concernés et les PTF.
Les filets sociaux « Jigisemejiri » sont une initiative gouvernementale d’envergure nationale, qui permettent à partir d’opérations de transfert monétaire, d’allouer des ressources aux ménages maliens pauvres et en insécurité. Ce programme est financé par la Banque mondiale depuis 2013, avec la contribution du gouvernement. Il s’est progressivement implanté dans quasiment toutes les régions bénéficiaires du pays. Cette septième session a permis d’examiner en plus du rapport d’activité au 30 septembre 2016, le document de projet gouvernemental des filets sociaux, le plan de travail et le budget annuel 2017. Mme Cissé a indiqué que le projet est en bonne voie pour l’atteinte de ses objectifs et qu’en 2017, il verra une extension notoire de ses activités grâce à des financements multiples : un (1) milliard FCFA du budget d’Etat pour son démarrage ; environ cinq (5) milliards FCFA de la Banque mondiale (financement britannique) pour sa mise en œuvre afin d’améliorer la résilience des ménages pauvres ; 225 millions FCFA de la Coopération suisse pour sa mise en œuvre dans les cercles de Youwarou et Niafunké. « Le programme Jigisemejiri a procédé en 2016 au paiement des transferts monétaires à 47 327 ménages bénéficiaires des régions de Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou, Mopti et du District de Bamako. Au troisième trimestre 2016, le programme a commencé les paiements des transferts monétaires aux bénéficiaires de Youwarou », s’est réjouie la présidente du Comité de pilotage. « Au titre de l’exercice 2017, le Programme de filets sociaux se fixe comme objectif budgétaire un montant de 17 milliards 84 millions FCFA. Avec 75,5% par l’IDA ; 16,9% par le Fonds additionnel/DFID ; 0,09% par la Coopération suisse et 6,7% par l’Etat malien » a révélé Mme Sidibé Zamilatou Cissé. A l’en croire, le démarrage les activités génératrices de revenus et les travaux à haute intensité de main d’œuvre permettront d’amener le programme à élargir son champ de collaboration à d’autres structures techniques.
Gaoussou Madani Traoré

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest