Lutte contre le paludisme et les MTN : Lancement du PIGRE II et de la distribution des MILD à Kolokani

Afin d’atténuer l’impact des aménagements hydrauliques sur la santé des populations, l’OMVS, à travers le financement de la Banque mondiale, a initié le Projet de Gestion Intégré des Ressources en Eau et de développement des Usagers Multiples – deuxième phase (PIGRE II) et la distribution gratuite des Moustiquaires Imprégnées à Longue Durée (MILD) dans les Districts sanitaires de Diéma et de Kolokani. Les deux projets seront simultanément lancés le jeudi 13 octobre 2016 à Kolokani, sous le co-parrainage des ministères de la Santé et de l’Hygiène Publique ainsi que de l’Energie et de l’Eau. L’annonce a été faite lors du point de presse animé par Dr Boré Saran Diakité du PNLP, Dr Modibo Coulibaly de la DNS, Ibrahim Famanka Coulibaly du Ministère de la Santé et Dr Yacouba Djiré, PSI Mali. Les Partenaires Techniques et Financiers (PTF) et les autorités locales seront présentes.
La construction des barrages a complètement modifié l’écologie dans le bassin du fleuve Sénégal et a occasionné la transmission des maladies liées à l’eau. C’est ainsi que certaines de ces maladies comme le paludisme, la schistosomiase, la géo-helminthiase, la filariose lymphatique et le trachome font l’objet d’une grande attention au niveau des quatre pays riverains, membres de l’OMVS. En vue de lutter contre ces maladies, l’OMVS/PGIRE a recruté l’ONG Populations Services International (PSI Mali) comme Agence d’Exécution Communautaire (AEC) pour la deuxième phase du projet de lutte contre ces cinq Maladies Tropicales Négligées (MTN) et le paludisme.
L’implantation du projet de communication, de distribution de masse des médicaments pour le traitement des MTN et de distribution des MILD sera faite dans dix Districts sanitaires de Kayes et sept de Koulikoro.
D’après les autorités sanitaires, le Mali a fait des progrès considérables dans la lutte contre les MTN. Près de 120 000 patients ont été traités en 2015 dans les régions de Sikasso, Kayes, Koulikoro, Ségou, Mopti et le District de Bamako avec un taux de couverture thérapeutique moyenne de 80% et un taux de couverture géographique de 100%.
Le PGIRE II prévoit la distribution de 1 225 000 MILD pour le Mali, dont 600 000 sont déjà réceptionnés en mars 2016. Pour la couverture des 681 749 personnes dénombrées dans les districts sanitaires de Diéma (région de Kayes) et Kolokani (région de Koulikoro), l’OMVS/ PGIRE II a mobilisé 335 962 MILD pour un montant de : Cinq cent quarante sept millions trois cent huit mille neuf cent soixante quinze francs (547 308 975) CFA. A cela, il faut ajouter un coût opérationnel de Quatre- vingt sept millions vingt cinq mille huit cent soixante cinq (87 025 865) francs CFA.
Le reste du montant sera alloué à un autre district de Kayes. Le PGIRE II a pour objectif de consolider les acquis de la phase I pour la lutte contre le palu et les MTN.
Les stratégies de lutte menées pour lutter contre le paludisme sont la distribution de masse des MILD pour améliorer leur utilisation ; la sensibilisation sur le traitement précoce et approprié des cas confirmés et la prévention du palu, ainsi que les diffusions de spots sur l’utilisation et la conservation des MILD. La campagne qui sera lancée le jeudi 13 octobre 2016 à Kolokani, a mobilisé 958 agents de dénombrement, 402 agents distributeurs, 98 superviseurs de proximité, 8 superviseurs au niveau district sanitaire, 4 superviseurs au niveau régional, 4 au niveau central, 453 mobilisateurs sociaux et 10 radios de proximité. Durant les 5 jours que va durer la campagne, les MILD seront distribuées à toute la population dénombrée dans les deux districts.
La distribution aura lieu au niveau de chaque site de distribution identifié par le DTC, en collaboration avec l’ASACO et les chefs de village / quartier.
Gaoussou M.Traoré

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest