Mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali : La société civile se mobilise

L’ancien Premier ministre, Ahmed Mohamed Ag Hamani, a présidé la conférence nationale de validation des « Actes du forum » et la mise en place du cadre consultatif d’observation, de veille et d’alerte de la société civile pour la paix et la réconciliation au Mali. C’était à la Maison des Aînés de Bamako les 21 et 22 mars derniers. L’objectif de cette conférence nationale initiée par la société civile était de  contribuer à une participation efficace et productive de la société civile dans la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du processus d’Alger sur la base de l’engagement des partis conformément aux dispositions de l’article 51 dudit accord et au rôle de contrôle citoyen et de veille de la société civile. C’est dans cette optique que l’ancien Premier ministre, Ahmed Mohamed Ag Hamani, président du forum, dira que la crise malienne n’est ni d’origine religieuse, ni ethnique ou raciale mais en réalité la véritable source se trouve ailleurs.

Quant au doyen du forum, M. Filifing Sacko, abondant dans le même sens, il a déclaré « Nous devons nous-mêmes, trouver des solutions à nos problèmes sinon nous serons toujours à la merci de tous les aventuriers du monde entier ».

Au terme de deux jours d’échanges sur les sujets relatifs à la promotion de la paix et au vivre-ensemble, les participants ont formulé des recommandations susceptibles de redonner un visage authentique à la société malienne.

Catherine Tounkara, stagiaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest