Office Central de Lutte contre l’Enrichissement illicite : Moumouni Guindo aux trousses des délinquants financiers

C’est désormais connu, celui qui aura en charge la lutte contre l’enrichissement illicite, c’est bien le Magistrat Moumouni Guindo présentement Secrétaire général du Ministère de la justice et des Droits de l’Homme. Il a été nommé Président de l’Office central de lutte contre l’enrichissement illicite lors du Conseil des ministres extraordinaire du vendredi 10 mars 2017.

La délinquance économique et financière constitue une menace pour la stabilité et la sécurité des Etats. Elle sape les institutions et les valeurs démocratiques, les valeurs éthiques et la justice, compromet et précarise toutes les perspectives de développement. Au regard des instruments juridiques internationaux (signés et ratifiés par le Mali) et à l’évolution des modes opératoires complexes et diversifiés du problème d’enrichissement illicite, il apparaît aujourd’hui nécessaire d’apporter une réponse législative et judiciaire adaptée et efficace à ce phénomène qui gangrène notre société. Conscientes de cela, les autorités maliennes ont initié le projet de loi portant ratification de l’ordonnance n°2015-032/P-RM du 23 septembre 2015 portant création de l’Office central de lutte contre l’Enrichissement illicite.

Ledit projet de loi fut adopté le jeudi 12 mai 2016 en séance plénière par l’Assemblée nationale.

L’Office placé sous l’autorité du ministère de la Justice et des Droits de l’homme, a pour mission d’améliorer la coopération et la concertation des autorités nationales chargées de la lutte contre l’enrichissement illicite. A ce niveau, il s’agit de bien exploiter les déclarations de biens déposées par les fonctionnaires qui y sont assujettis. Ensuite, il est question de réaliser des études périodiques sur l’évolution des techniques utilisées aux fins d’enrichissement illicite. Ce n’est pas tout, dans cette mission, l’office aura également à recevoir des dénonciations formulées par les citoyens pour des faits d’enrichissement illicite ; de dénoncer à la justice les faits d’enrichissement  illicite et enfin de coordonner, au niveau national et international, la mise en œuvre des politiques, instruments et moyens de prévention et de répression de l’enrichissement illicite.

Cette décision est la traduction concrète de la volonté des plus hautes autorités nationales d’asseoir et de consolider la transparence dans la vie publique et de renforcer la lutte contre l’impunité.

« La nomination de ses membres marque le démarrage, dès à présent, de la déclaration de patrimoine à l’égard de tous les assujettis », avertit le communiqué qui ajoute que son opérationnalisation interviendra très bientôt.

 Modibo L. Fofana

 

Les membres de l’Office central de Lutte contre l’Enrichissement illicite

 

Président : Monsieur Moumouni GUINDO ;

Membres :

– Monsieur Djibril KANE ;

– Madame BAGAYOKO Fanta CAMARA dite Dioukha ;

– Monsieur Oumar WAGUE ;

– Monsieur Ibrahim Abdoulaye MAIGA ;

– Monsieur Modibo TOLO ;

– Madame SIDIBE Fatoumata CISSE ;

– Monsieur Yéro DIALLO ;

– Commissaire divisionnaire de Police judiciaire Ali AWAISSOUN ;

– Capitaine de Gendarmerie Djibril SOGOBA ;

– Monsieur Amadou MALET ;

– Monsieur Oumar TRAORE.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest