Trois questions à …. !!! : Youssouf Sogodogo, Directeur Général du CFP-Bamako

« Notre coopération avec le Danemark a été fructueuse ! »
A l’occasion de la fin de la coopération entre le Centre de Formation en Photographie (CFP-Hippodrome) et le Danemark, nous avons adressé trois questions à M. Youssouf Sogodogo, le directeur dudit centre. Il estime que cette coopération, qui a commencé en 2010 avant de se formaliser en 2013, a été fructueuse. M. Sogodogo a également précisé que le CFP-Hippodrome est à la recherche de nouveaux partenaires.directeur-cfp
La coopération entre le CFP-Bamako et le Danemark est arrivée en termes. Qu’en retenez-vous ?
Cette coopération, elle a été fructueuse et le programme que nous avons exécuté ensemble dans le domaine de la photographie a été également salutaire. C’est un programme qui a permis au Centre d’avoir une nouvelle ouverture sur un nouveau genre photographique : la photographie conceptuelle commerciale. C’est un programme que nous ne connaissions pas, mais qui est venu s’ajouter aux activités du CFP. A travers ce programme, nous avons pu former 28 photographes dont 8 filles avec plus de 600 images vendues, pour une recette globale de plus de 37 millions de nos francs sur cinq ans, parts CFP et photographes confondues.
C’est vraiment une belle expérience. Nous avions aussi des partenaires techniques du Danemark tels que Commerce & Culture (C&C) qui nous ont permis d’accéder à la plus grande banque d’images au monde qui est Getty Images. Pour vous dire que ces partenaires techniques ont également joué un grand rôle.
Pendant cette coopération, qu’est-ce qu’il n’a pas été fait et qui aurait dû l’être ?
Ce qui devrait être fait et qui ne l’a pas été ou n’a pas été pris en charge par le Danemark, c’était principalement les frais de fonctionnement du Centre. Ces frais n’ont pas été couverts par le Danemark. C’est ce qui a d’ailleurs amené beaucoup de difficultés. Il s’agissait des frais de location, de facturations (électricité, eau, téléphone) aussi bien qu’une bonne partie des salaires. Les recettes Getty qui sont fluctuantes et aléatoires ne pouvaient pas à elles seules tout prendre en charge. Il fallait donc, pour supporter pleinement ces charges, avoir un laboratoire bien équipé. Mais malheureusement, nous n’avons pas eu un financement pour équilibrer notre budget afin d’y faire face. Cela dit, comme je l’ai mentionné au départ, notre coopération avec le Danemark a été fructueuse. Parce que, conformément à la convention, ils ont fait ce qu’ils devaient faire et de notre côté, nous avons exécuté le programme comme il se devait, dans le respect des closes de la convention.
Qui sont les futurs partenaires ?
Avant même la fin de la convention, nous avons entamé des démarches auprès de différentes structures. Nous avons un dossier en instance à l’Assemblée Nationale. Nous avons aussi rencontré beaucoup d’autres structures. Mais pour le moment, rien n’est encore positif. Donc, cela veut dire que pour l’instant nous n’avons pas encore un autre partenaire pour la formation de l’année qui va débuter. Maintenant, nous avons expliqué à nos partenaires du Danemark que nous avons la 6ème promotion qui n’a pas fini sa formation alors que le programme prend fin. Cela est arrivé parce que tout simplement le centre fonctionne selon l’année scolaire conventionnelle malienne, alors que le financement du programme se fait de janvier à décembre. Ce qui fait qu’il nous manque six mois pour épuiser le programme de cette 6ème promotion.
Nous sommes en train de voir si, malgré la fin de la coopération, les partenaires danois peuvent nous accorder une rallonge pour ces six mois restants. N’empêche, nous allons multiplier la recherche des partenaires. Mais pour l’instant, nous allons faire des formations courtes à travers des cours de soir, avec la possibilité de formations à la carte. Cela, en attendant d’avoir un financement pour le recrutement de l’année prochaine.
Ousmane Ballo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest