Visite du Directeur Général de Dakonia au Mali : La lumière sur les grandes actions de l’ODHP

Grâce à l’appui de Diakonia, l’Observatoire des Droits Humains et de la Paix (ODHP) s’est résolument engagé depuis 2014, sur les chantiers de la promotion des droits humains, de la paix, de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale. Lors de la visite du Directeur général de Dakonia au Mali, une lumière a été faite sur les grandes actions de l’ODHP.dakonia-02
Sur initiative de l’ODHP, le Directeur général de Diakonia, Bo Forsberg, a rencontré la plateforme des défenseurs des droits humains au Mali. C’était le 15 octobre à l’Hôtel El Farouk au cours d’une cérémonie présidée par le Ministre de la justice, des droits de l’homme, garde des sceaux, Me Mamadou Ismaël Konaté.
Selon le Président de son conseil d’administration, l’ODHP « s’est engagé à contribuer à l’enracinement de la paix, de la justice, de la sécurité, de la réconciliation et de la cohésion sociale à travers la promotion et la protection des droits humains conformément à la Constitution du 25 février 1992 ». Grâce à l’appui inextinguible de Diakonia, l’ODHP s’est résolument engagé depuis 2014, sur les chantiers de la promotion des droits humains, de la paix, de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale. Dans les régions de Tombouctou, Gao, Kidal et Mopti touchées par le conflit armé, l’ODHP a œuvré à la mise en place des systèmes d’alerte précoce et de surveillance de la situation des droits de l’homme. Aussi, a précisé Abraham Bengaly, l’Observatoire a mis un accent particulier sur l’implémentation de la justice transitionnelle au Mali par l’accompagnement des autorités publiques et des organisations de la société civile sur les mécanismes alternatifs de gestion des crises et des conflits en plaçant au cœur de la réflexion et des échanges, la recherche de la vérité, de la justice et de la réconciliation nationale. Abraham Bengaly a rappelé les efforts de « plaidoyer pour l’indemnisation des victimes à travers l’émergence et la promotion de la culture de la lutte contre l’impunité, qui demeure un défi majeur à relever au Mali notamment en cette période de sortie de crise ».
L’ODHP a apporté une importante contribution à l’élaboration et à la mise en œuvre de la stratégie nationale de justice transitionnelle à travers la capitalisation des résultats, les enseignements et recommandations issus des rapports et des ateliers de restitution/validation sur les mécanismes traditionnels, l’élaboration et le portage d’un document de plaidoyer/lobbying pour leur prise en compte dans la stratégie nationale. Elle a participé aux différents processus de consultation du gouvernement malien afin de relayer les opinions des victimes. L’observatoire a mené une campagne de sensibilisation de la population malienne et la communauté internationale sur les enjeux entourant la justice transitionnelle au Mali et les droits des victimes à la vérité, la justice, la réparation et la non-répétition
Le Président du Conseil d’administration de l’OHDP a rendu un hommage mérité à Me Mamadou Ismaël Konaté, un éminent avocat, défenseur naturel des droits de l’homme. « Votre détermination a permis de doter notre pays, pour la première fois d’une politique nationale des droits de l’homme depuis le 7 septembre 2016, qui constitue désormais le cadre de référence en matière de promotion et de protection des droits humains », a-t-il affirmé.
Le ministre de la Justice, des Droits de l’Homme, Garde des sceaux a souligné que les défenseurs des droits de l’homme ont besoin de protection. « Vous avez besoin de protection vis-à-vis du ministre que je suis. Vous avez besoin de protection vis-à-vis des forces de l’ordre, des intérêts malsains ».
Bintou Diarra

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest