25ème anniversaire de la Constitution de 1992 : La Loi fondamentale expliquée aux Kayesiens

En vue de combler le déficit de connaissance des populations du Mali, l’association malienne de droit public (AMDP) a entamé une série de conférence-débats avec les populations. La première phase de cette initiative a concerné Kayes. C’était le samedi 25 février 2016 sous la présidence de  Harouna  Togola, sous-préfet  de Kayes, représentant le gouverneur. Cette conférence-débat a été animée par Mamadou Diakité, présidente de l’association et certains membres du bureau de ladite association.

Sachant bien que la Constitution n’est pas connue par la population du Mali dans son ensemble, l’association malienne de droit public a pris une bonne initiative de l’expliquer aux populations. Ce combat noble qui a fait ses débuts dans la cité des rails va concerner toutes les régions du Mali. Une manière pour l’AMDP de combler le déficit de connaissance des populations sur la Constitution.

Cette conférence-débats sur la Constitution de 1992 s’inscrit dans le cadre d’une série de conférences commémorant le 25ème anniversaire de la Constitution du 25 février 1992, adoptée par référendum le 12 janvier 1992. L’étape de Kayes sera suivie de celles des autres régions et du District de Bamako.

Selon le président de l’AMDP,  Mamadou Diakité, Président l’AMDP a comme objet de contribuer à l’amélioration de la gouvernance politique et administrative et au renforcement de la démocratie et de l’Etat de droit. A l’en croire, cette association intervient dans le cadre de la réalisation d’études et de recherches, la constitution de la documentation appropriée sur des disciplines qui relèvent du droit public, comme le droit constitutionnel, le droit administratif, le droit électoral, le droit budgétaire et fiscal.

Au cours de cette conférence, il a fait une présentation détaillée de la Constitution de 1992 à travers entre autres, l’historique de l’élaboration et de l’adoption de la Constitution ainsi que ses principales caractéristiques, le préambule de la Constitution et ses titres relatifs aux droits et devoirs de la personne humaine, à l’Etat et à la souveraineté, aux huit institutions de la République, à la révision de la Constitution elle-même, les principales innovations de la constitution par rapport à la situation qui prévalait dans le pays en 1992, les faiblesses de la Constitution.

Le représentant  du gouverneur Harouna Togola, a remercié et félicité l’AMDP pour  cette initiative  noble qui va permettre à la population de mieux connaître la Constitution. Il a réaffirmé l’importance de la Constitution qui  énonce les règles relatives à l’organisation et au fonctionnement des pouvoirs publics, mais aussi des droits et libertés fondamentaux de l’homme. La Constitution, malgré son importance, est moins connue de la grande majorité de la population  du pays.

Apprécié par les participants, ils ont fait des recommandations dont entre autres, La tenue de cette conférence-débats dans toutes les régions et le District de Bamako, l’impression et la publication de la Constitution à l’intention du peuple, sa traduction dans les langues nationales et sa vulgarisation, l’institution par le gouvernement d’un ‘’Jour de la Constitution du Mali’’ au cours duquel des activités d’informations et de sensibilisation seront menées là-dessus.

 Drissa Togola

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest