Ménaka : assassinat d’un chef militaire du Gatia

Dans la nuit du jeudi 16 au vendredi 17 mars 2017, Almahadi Ag Lengach, chef militaire local du Gatia (Groupe d’autodéfense Touareg Imgad et Alliés), a été assassiné à son domicile à Ménaka par des inconnus. Par ailleurs, Almahadi Ag Lengach était le chef de la Plateforme au niveau local. Selon le site Maliweb, deux suspects ont été arrêtés par les forces armées maliennes (FAMa).

Une importante cache d’armes mise à jour par Barkhane près de Kidal

Selon RFI, les forces françaises Barkhane ont mis la main sur un important arsenal de guerre dans la région de Kidal. « Au Mali, une opération des forces françaises Barkhane vient de s’achever dans la région de Kidal. Les militaires ont mis la main sur un important arsenal de guerre qu’ils ont fait exploser sur place. Après dix jours de fouilles intensives, les soldats du groupement tactique désert Korrigan ont mis à jour plusieurs caches d’armes dans la région de Kidal. Plus de quarante tubes lance-roquettes, 5 000 munitions et une demi-douzaine d’obus de mortiers ont été retrouvés. Les militaires français de l’opération Barkhane ont tout fait exploser sur place », nous apprend RFI.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest