Partenariat JCAR-FAFPA : Des journalistes formés sur l’éthique et la déontologie

Dans le cadre du renforcement des capacités des journalistes, un atelier de formation sur l’éthique et la déontologie a réuni plusieurs dizaines de journalistes. La rencontre était présidée par Amadou Konaté, Vice-président du JCAR (Journalisme Citoyen Action pour la République) et expert en communication au Ministère de l’emploi et de la formation professionnelle. C’était en présence de M. Tounko Traoré, chargé de la formation continue du FAFPA et de nombreux participants. C’était le mardi 14 mars dernier à la Maison de la Presse.

Contribuer à la formation des journalistes respectant l’éthique et la déontologie, c’était le but de cette formation à l’intention des hommes et des femmes de media. Cette formation qui a regroupé plusieurs dizaines de journalistes, est initiée par le JCAR (journalisme citoyen action pour la république) en partenariat avec le FAFPA (Fonds d’Appui à la Formation Professionnelle et à l’Apprentissage).

Les objectifs de la formation s’inscrivent dans la dynamique d’opérer un journalisme citoyen qui œuvre pour le renforcement du Mali, notamment la consolidation de l’unité nationale.  Cela se fait surtout en travaillant dans la production d’articles de presse fondés sur la transparence et l’équité. Ce qui nous renvoie un peu à l’éthique et à la déontologie du journalisme malien.

« A travers cette formation, nous nous sommes fixés des objectifs relatifs à la révision de la dynamique du journalisme. Il n’est pas sans ignorer que le public malien observe souvent des critiques à l’endroit de certaines publications.

C’est qu’il y a des critiques qui peuvent être acceptées et peuvent ne pas être acceptées mais pour que le journaliste malien puisse minimiser les critiques et observations de l’opinion publique.

Il est important d’aller sur une certaine démarche, un certain ordre qui fait appel à l’harmonie et qui sont en fait,  les mécanismes qui sont basés et fondés sur l’écriture journalistique », dira M. Amadou Konaté comme explication sur l’éthique.

Quand à la déontologie, M. Konaté pense qu’il y a des limites pour le journaliste. Pour lui, il ya des principes qui sont établis et de la même façon il ya aussi des droits pour le journaliste.

« Cet atelier va permettre d’appréhender ces limites à ne pas franchir et aboutir à l’appropriation d’un certain nombre de mécanisme notamment l’écriture journalistique, le respect d’autrui, la transparence, l’honnêteté et la responsabilité du journaliste lui-même dans l’information. Il s’agit de trouver les moyens techniques pour pouvoir conduire le journaliste à traiter son information avant de livrer ça au public », a-t-il ajouté.

Tounko Traoré, chargé de la formation continue du FAFPA,  a rassuré les organisateurs de l’accompagnement de sa structure.

Bourama Camara

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest